The Congress

Lactrice Robin Wright a fait de mauvais choix de carrière et est dans le creux de la vague. Le studio lui propose alors de signer un contrat pour la virtualiser. Cest son image (rajeunie) qui apparaîtra dans les films. Une seule condition: elle doit quitter le métier. En échange: un énorme paquet de fric. Elle se laisse convaincre, fut-ce surtout pour avoir loccasion délever son jeune fils qui souffre dune maladie rare.

Le film tourné en prise réelle et en animation est une (lointaine) adaptation du roman Le congrès de futurologie de Stanislaw Lem, un classique de la SF prophétique, mais désuet, quil fallait effectivement remettre au goût du jour. Ari Folman en a fait une uvre très personnelle qui sinscrit dans la vague des faux biopics (Dans la tête de John Malkovitch, le récent faux docu sur Joaquim Phoenix). Robin Wright (ex Penn) y joue de son image avec pas mal de second degré.